La boutique So Nature

Le thuya

Le thuya Le bois de thuya fait parti des conifères de la famille des cupressassés. Le thuya est connu également sous le nom de cyprès de l'atlas, thuya de barbarie, tris articulata, callistri, araar. Le Maroc détient 80 % des réserves de thuya mondiale. On le trouve surtout dans la région d'Essaouira ville portuaire du sud du Maroc, où  le thuya y est travaillé depuis l'antiquité. Il est largement inscrit à son patrimoine.

Ce qui caractérise le bois de thuya c'est sa résistance, son parfum et sa couleur. Il est rare qu'une essence de bois réunisse ces trois qualités.

Les artisans travaillent deux sortes de bois de thuya :

- Les racines appelées également par les français loupe d'orme. C'est la partie de l'arbre la plus précieuse, la plus rare, qui certainement inspire le plus les maîtres artisans. La loupe a une couleur rouge mouchetée de marron foncé et parfois veinée de blond. De plus la forme de celle-ci laisse court à l'imagination de l'artiste.

- Le tronc et les branches qui eux sont utilisés pour les pièces dont les teintes son unies.

Il y a trois principales façons de travailler le thuya :

- La marqueterie ; les artisans incrustent de petites pièces de bois de différentes essences (le citronnier pour les couleurs pales, de l'ébène de Macassar pour les pièces noirs etc) ou de différentes matières telles que le nacre, l'argent et l'aluminium pour faire différents motifs (fleurs, fruits, forme géométriques etc).
- La sculpture ; les ébénistes et artistes travaillent le bois dans sa masse, on peut alors imaginer ce que peut rendre un support brut d'origine telle qu'une racine pour un créateur. 
- Le placage ; les artisans utilisent également le bois des racines pour les différences de tons.

On ne doute pas de la technicité du travail de ce bois, c'est un véritable art qui se transmet de génération en génération.

Une fois que l'objet a prit forme, celui-ci est poli et verni. C'est encore un processus long et minutieux qui donne une allure précieuse et délicate à l'objet. On trouve de nombreux objets de décoration en thuya comme des boites à bijoux et diverses contenants, des statuettes, des objets design, des cadres... 


Comme on peut l'imaginer le travail de ce bois demande beaucoup de technicité et de méthode. Le résultat est splendide. Chaque pièce de bois de thuya est unique par son veinage, ses couleurs. Elle dégage un charme irrésistible.

Le bois de thuya était réservé aux personnes riches. On leur confectionnait des meubles et des plafonds sculptés dans la masse que l'on peut admirer dans de nombreux palais et dans des maisons bourgeoises. En se promenant dans les médinas on peut également découvrir de magnifiques devantures de magasins faits en thuya.
Les pièces en bois de thuya se sont démocratisées avec l'arrivée des touristes au 20 ème siècle.

La surexploitation des ressources a fait que le thuya est menacé de disparition. Il fait aujourd'hui l'objet d'une gestion très réglementée. Les exploitations de thuya se trouvent à plusieurs dizaines de kilomètres d'Essaouira. Les divers morceaux de thuyas sont acheminés alors vers les coopératives et les dépôts de bois de la médina. Les artisans ont l'obligation de s'approvisionner dans ces lieux afin que l'office national des eaux et forêts puissent en vérifier la provenance et les quantités utilisées. Il est strictement interdit de faire de la coupe sauvage sous peine de fortes sanctions. Les artisans ont de plus en plus de mal à trouver de la matière première pour exercer leurs arts et leurs métiers.


Rédigé le  22 sep. 2012 11:07  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site